Top cinéma : ces films qui ont la frite !

Le Nouvel An est passé depuis déjà une dizaine de jours et il est grand temps pour moi d’honorer le slogan connu de tous.

« 2018, année de la frite ! »

Alors oui, voici une courte liste des films à regarder au cours de l’année pour honorer ce qui aurait pu devenir la devise de la Belgique au 1er janvier dernier.


Poule et frites (1987)

Comédie française de Luis Rego avec Anémone dont l’affiche pourrait éventuellement nous rappeler le grandiose Autant en emporte le vent de 1939 avec Vivien Leigh et Clark Gable mais qui n’a cependant rien à envier à son prédécesseur. Oubliez tout de la Guerre de Sécession, de Scarlett O’Hara et de son caractère passionné. Ici, c’est bien les mésaventures uniques d’un vendeur de frites après sa rencontre avec une jeune femme auxquelles vous assisterez. Une pépite, à coup sûr !

Jojo la frite (2002)

Une comédie française de Nicolas Cuche qui devrait être regardée rien que son titre. Jojo la frite, c’est l’histoire de Raph et Swan, deux voyous attardés qui traînent à la recherche d’un mauvais coup à faire. Au moment de dérober le sac d’une jeune fille sans défense, Swan commet malgré lui une bonne action. Une auréole se met alors à briller au-dessus de sa tête. Décidés à la faire disparaître, Raph et Swan vont tenter de trouver le sale coup salvateur…

Home fries (1998)

Un film de Dean Parisot dont le titre original se traduit par « frites maison », qui a élégamment été renommé « Méli-mélo » pour le public français. On y retrouve les jeunes Drew Barrymore et Jake Busy pour une comédie-romantique qui n’a pas su marquer les années 90. Sa présence dans cet article « on-ne-peut-plus sérieux » corrige heureusement cette malheureuse erreur.

On vous ajoute quand même le synopsis car chez Cinérama, on est sympa : Dorian et Angus, deux frères désœuvrés, font une mauvaise blague à un parent : celui-ci meurt d’une crise cardiaque. Ils tentent de cacher leur méprise mais doivent bientôt compter avec Sally, serveuse dans un fast-food qui a tout entendu avec son casque et qui s’avère être enceinte du défunt. Dorian tombe amoureux de Sally tandis qu’Angus ne songe qu’à la supprimer.

Les Tuches (2010)

Bien que le mot « frite » ne figure pas dans son titre, le film d’Olivier Barroux mérite amplement sa place dans ce classement pour la scène ci-dessous, qu’on ne présente plus :

Ne soyez pas déçus, cette micro sélection reste idéale pour une soirée « nanars » entre amis tout en mangeant son Mcdo (ndlr. Pour votre santé, mangez cinq fruits et légumes par jours).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *