Le guide du festivalier cannois – édition 2019, Partie 2

Que vous soyez des habitués de La Croisette ou que vous vous apprêtiez à fouler Cannes pour la première fois de votre vie, ce guide s’adresse à tous les mordus de Cannes qui souhaitent vivre un festival serein ! 

N.B : ce guide n’est pas exhaustif et s’adresse en priorité aux détenteurs de l’accréditation Cannes Cinéphiles.

Découvrez la partie 1


Quelques conseils utiles pour passer un festival serein 

1 : Jamais sans tes talons tu ne sortiras

Non, les talons obligatoires ne sont pas un mythe. Le red carpet ne se foule pas avec n’importe quels souliers et toutes personnes de type féminin se doit de se munir d’une solide paire de talons pendant le festival. Désoler les filles, vous pouvez remercier le patriarcat. Mais rassurez, les hommes ne sont en pas en reste sur les modalités vestimentaires obligatoires. Ces chers messieurs se doivent d’être parés d’un beau costard, d’un beau nœud papillon (oubliez la cravate, c’est éliminatoire) et de belles chaussures ! Encore une fois, tout se joue sur les pieds. Aucune basket ou chaussure de villes ne sont tolérées sur le tapis rouge (à moins que vous vous appeliez Joaquin Phoenix). Preuve en est, nous avons assisté à l’éviction d’un jeune homme hors de la file d’attente, car le malheureux portait des baskets… Quant à vous mesdames, s’il vous venait l’envie de tenter la ballerine à talonnette comme feinte au protocole vestimentaire sachez que vous passerez les barrières de sécurité en serrant les fesses et en croisant les doigts ! Vous prendrez un sacré risque, votre accès à la salle se fera en fonction de la bonne foi de la personne en charge de vous laisser passer. Mais en même temps, la ballerine à talonnette étant interdite pour le confort visuel et nasal de tous, vous l’aurez bien cherché ! 

L’astuce du chef : qui que vous soyez, vous souffrirez atrocement des petons pendant votre montée des marches (le tapis rouge est un lieu de souffrances étouffées…) ! Comptez une bonne heure d’attente avant d’accéder au tapis rouge… et les files d’attente en talons, ça fait mal aux pieds ! Vous trouverez quelques barrières réconfortantes sur lesquelles vous appuyer, mais ces dernières feront difficilement le poids face à votre souffrance ! La technique : munissez-vous d’une solide paire de baskets que vous cacherez dans votre sac (les gros sacs à dos ne sont pas tolérés dans les salles, munissez d’un tote-bag ou d’un sac à main de taille moyenne). A l’approche des marches, sautez dans vos talons et une fois arrivée à votre place, ôtez ces chaussures du diable et sautez à nouveau dans vos baskets ! Vous vivrez une projection sereine et aurez même l’occasion de jouer les gros thugs en ressortant de la salle en basket alors que vos consœurs perdront leurs orteils un à un… ! 

Du coup, claquettes-chaussettes, c’est mort ?
2 : De la chance, du courage et de la patience tu emporteras avec toi 

Presque aussi importants que les talons et la crème solaire, ces 3 qualités sont indispensables pour tous les festivaliers et encore plus lorsque vous êtes accrédités Cinéphile ! Souvenez-vous, l’accrédité Cinéphile se doit d’être discret pour ne pas faire honte au plus grand festival du cinéma du monde. Il vous faudra jouer de patience et de courage pour voir les films de vos rêves. Sachez que le festival fera tout pour vous éloigner des sélections et lieux phares du festival ! L’accrédité Cinéphile est un peu la victime qui passe toujours en dernier. Pour remédier à ce statut de festivalier victime, plusieurs solutions :

  • Avec tes confrères cinéphiles tu discuteras !

Certains usent leurs semelles sur le béton cannois depuis des années et sont très rodés ! Sachant que les temps d’attentes sont d’environs une heure avant chaque séance, profitez de ces longs moments pour échanger avec d’autres festivaliers ! C’est la meilleure des solutions pour optimiser votre séjour sur le festival ! Lors de leur première venue, les festivaliers perdent souvent énormément de temps à comprendre le fonctionnement d’accès aux salles. L’échange avec les autres festivaliers vous fera donc gagner un temps très précieux ! 

  • Attendre des heures tu oseras

Cela peut paraître bête, mais on peut vite se retrouver impressionné devant les files d’attente et ne pas oser s’aventurer dans une longue heure d’attente ! Mais qu’à cela ne tienne, Cannes n’a lieu qu’une fois dans l’année alors : osez ! A Cannes, le culot paye. Alors soyez culottés tentez votre chance dans les sélections parallèles et à la Salle du Soixantième ! 

Cannes pratique, où dormir, comment se déplacer

Ne vous y trompez pas, se loger sera l’étape la plus compliquée à franchir ! N’espérez pas trouver un logement proche du festival et pas cher après le mois de mars, ou alors vous êtes Jésus. Pour passer un Festival de Cannes chic et pas cher, un seul mot d’ordre : anticiper ! Pour obtenir des prix abordables, votre logement et votre moyen de transport devront être réservés avant janvier ! Dernier délai ! Sinon les prix explosent ! Pour les plus fauchés d’entre vous, on vous conseille le quartier de La Bocca, situé à 10 minutes en bus du centre-ville ! Attention, les temps de trajet en transports en commun peuvent être longs pendant le festival, Cannes étant une ville bien trop petite pour accueillir un festival d’une telle ampleur les embouteillages y sont légions (pour voyagez en toute l’égalité en vous conseille d’investir dans un pass bus hebdomadaire qui vous coutera 13€) ! La Bocca offre pas mal d’avantages : prix attractifs et plages désertes. Si vous avez des tendances agoraphobes, ce quartier est idéal pour vous couper du reste du monde ! De plus, c’est à La Bocca que se situe le théâtre de La Licorne où se déroule l’essentiel des projections reprises de la Compétition Officielle proposée aux Cannes Cinéphiles ! Bien évidemment, les plus chanceux et les plus organisés trouveront sans problèmes un logement proche du centre de Cannes ! 

Se rendre à Cannes depuis Paris et le reste de la France

Pour les personnes un peu éloignées du Sud et de Paris, l’avion reste le moyen de transport le plus rapide ! Pas d’aéroport à Cannes, vous atterrirez à Nice et pourrez rejoindre Cannes par bus ou train en 30 minutes environ. Pour le bus, (ligne 210) il vous en coutera une trentaine d’euros pour (aller/retour). C’est pas donner, mais à ce prix vous partirez directement du Terminal 1 et arriverez à la gare SNCF ou à la Mairie de Cannes. Autre possibilité, le TER, pour une dizaine d’euros, vous relierez les 2 villes en 30 minutes environ. La gare de Nice St Augustin se situe à une dizaine de minutes en tram de l’aéroport (le ticket de tram vous coutera 1€50). 2 arrêts proposés à Cannes : Cannes centre (gare TGV) et Cannes La Bocca.

Pour les plus parisiens d’entre vous, Paris est relié à Cannes par le TGV en 5 petites heures seulement. En plus, vous aurez l’occasion de longer la côte Méditerranéenne et c’est très beau ! Encore une fois, l’anticipation est le maître mot ! Les prix flambent à une vitesse folle et avions et trains sont vite complets. Méfiez-vous… ! 

Moi ? Je suis venue à la nage, easy
Comment pimper son séjour ? 

Entre deux séances, n’hésitez pas à aller faire un tour dans le quartier du Suquet ! Le vieux Cannes bénéficie d’un charme fou à deux pas du centre névralgique du festival. C’est un excellent moyen de se ressourcer un peu entre deux séances. Vous profiterez d’une magnifique vue sur la ville. Dans ses rues étroites, vous respirerez le doux parfum du Sud et les effluves de pastis. Faites une halte dans le petit jardin arboré aux abords de l’ancienne tour médiévale, vous ne serez pas déçu du voyage ! 

N’oubliez pas d’aller vous rafraîchir dans la Méditerranée. Cannes c’est bien, mais c’est quand même dommage de repartir sans piquer une petite tête dans la mer ! La plage de Cannes n’est pas idéale pour se baigner : l’idéal est de s’éloigner du centre et de se tourner vers le quartier de La Bocca !

Nos bonnes adresses

Il n’est pas toujours évident de se nourrir et s’abreuver pour pas cher sur la Cote d’Azur et les prix sont loin de  baisser pendant le festival.

  • Steak’n’Shake : 3 Place du Général de Gaulle. A 2 pas du Grand Théâtre Lumière, idéal pour se faire un burger frites en robe longue en fin de soirée ! 
  • Caffe Lalu : 32 Rue du Commandant André. Ce tout petit bar à cocktail est idéal pour passer une soirée festive ! Niveau accueil vous ne trouverez pas mieux ! 
  • Ma Nolan’s Irish Pub : 6 Rue Buttura. L’occasion unique de boire une bière à un prix défiant toute concurrence : un prix normal. 
  • Cristal Café : 3 Rue Félix Faure. Idéal pour boire un café ou prendre un petit déjeuner (les formules sont très accessibles) une bonne option pour les matinées un peu difficiles.

Dans les grandes lignes, si vous voulez vous sustenter sans vous ruinez, fuyez La Croisette, à moins qu’un Coca à 18 euros vous tente !


On dirait bien que vous y êtes ! Un·e véritable professionnel·le de la croisette ! Il ne reste pus qu’à faire vos preuves sur le tapis rouge. Mais nous en sommes sûr, tout devrait très bien se passer. Alors, bon festival à tous, et vive le cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *