5 films cannibales à voir avant Grave

Grave, film français traitant du cannibalisme réalisé par Julia Ducournau, est sorti ce mercredi dans les salles françaises. Une bonne occasion pour nous de vous livrer une liste de films sur le cannibalisme, à voir avant Grave, histoire de bien se préparer avant de passer à table.


CANNIBAL HOLOCAUST (1980) de Ruggero Deodato 

Synopsis : Une équipe de journalistes composée de trois hommes et une femme se rend dans la jungle amazonienne à la recherche de vrais cannibales.

On commence par le classique de chez classique. Ce film du réalisateur italien Deodato est considéré par les cinéphiles comme le manifeste du film de cannibales, bien que ce ne soit pas le premier à traiter du sujet. Il faut dire qu’à sa sortie, en 1980, l’ami Deaodato a fait croire que certains acteurs étaient vraiment morts devant la caméra , tout ça pour la beauté de l’art. Le réalisateur sera même arrêté pour délit d’obscénité après la première du film en Italie. Cannibal Holocaust fut interdit dans une soixantaine de pays (Italie, Australie, Angleterre,…) en raison de l’extrême violence de ses images et des nombreux animaux tués pendant sa réalisation. En d’autres thermes, un classique qu’il faut avoir vu.

LA MONTAGNE DU DIEU CANNIBALE (1978) de Sergio Martino 

Synopsis : Accompagnée de son frère et du professeur Foster, Susan Stevenson part à la recherche de son mari disparu au cours d’une mission anthropologique en Nouvelle-Guinée. Pour cela, ils doivent passer par la terrible jungle de Marabata, territoire d’une féroce tribu cannibale, les Pukas.

Sorti trois ans avant Cannibal Holocaust, ce film est un chef-d’œuvre du Cannibal-movie, un sous genre italien des années 70-80. Souvent oublié au détriment du film de Deodato, qui est ce que Corbucci est à Leone pour le Western SpaghettiLa montagne du dieu cannibale, n’a pourtant rien à envier à son successeur : torture, massacres, là aussi, de nombreux animaux dont notamment un varan dépecé et un singe dévoré par un python. Le pire étant que Sergio Martino allant même jusqu’à avouer qu’il s’agissait d’une demande de la production. Triste époque pour les animaux au cinéma…

LA PROIE NUE (1966) de Cornel Wilde 

Synopsis : Après le massacre de plusieurs éléphants pour leur ivoire, des trafiquants s‘imaginant à la tête d’un colossal trésor, vont essuyer la colère des indigènes. En refusant de s’acquitter d’un symbolique droit de passage sur les terres noires d’Afrique, les membres de l’expédition sont tour à tour torturés et exécutés. Le dernier survivant se lance nu et désarmé, à travers les paysages arides, poursuivi par la tribu dans une véritable chasse à l’homme. Il devient, la proie qu’il traquait jadis.

Alors qu’on se le dise tout de suite, ce film fait une pale concurrence aux autres présents dans cette liste. Cependant, j’ai choisi de l’y inclure tout de même, car il s’agit de la première apparition notable des cannibales au cinéma, en Afrique toute fois. Alors certes, si votre came c’est la jungle amazonienne, le gore, la torture et les animaux exécutés sans aucune vergogne devant la caméra, alors ce film ne risque pas de vous laisser une grande impression (seulement une scène avec la tribu cannibale). Cependant, La proie nue est un long-métrage qui mériterait de gagner en reconnaissance, car il a probablement inspiré les réalisateurs italiens (notamment par son aspect chasse à l’homme) qui accoucheront des premiers films de cannibales plus d’une décennie plus tard.

THE GREEN INFERNO (2013) de Eli Roth 

Synopsis : Un groupe d’étudiants activistes de New York se rend en Amazonie pour protéger une tribu en extinction, mais l’avion s’écrase dans la jungle.

C’est film le plus récent de la liste et pour cause il s’agit d’un hommage de Eli Roth(Hostel I et IICabin Fever) aux réalisateurs italiens cités précédemment. Force est de constater que le copain de Tarantino (il joue l’Ours Juif dans Inglourious Basterds) a beaucoup aimé regarder des Cannibal-movies durant son adolescence. Alors certes, le film à une teinte presque « trop propre », et oui c’est américain, ce qui supprime une grande partie du charme que l’on pouvait retrouver dans les réalisations italiennes crados des années 80. La partie gore est assez vite expédiée mais Green Inferno n’en reste pas moins un bon film à voir entre copains, autour de quelques bières un dimanche après-midi.

HANNIBAL (2001) de Ridley Scott 

Synopsis : Dix ans ont passé depuis que l’agent du FBI Clarice Starling a fait face à l’ingénieux Docteur Hannibal Lecter… Dix ans d’attente jusqu’à ce que le tueur réapparaisse. La traque de Clarice va pouvoir reprendre. Tout comme celle de Mason Verger, atrocement défiguré par Lecter, qui ne rêve que de vengeance…

Je me sentais obligé de terminer cette liste avec un film sur Hannibal Lecter. Certes là on est loin des tribus cannibales amazoniennes ou africaines, mais il faut tout de même concéder au Dr. Lecteur, le statut de cannibale le plus connu du cinéma. Hannibal est le second film de cette saga initié 1O ans plus tôt par Jonathan Demme et son cultissime Silence des agneaux. Qu’y a t’il de plus dangereux qu’un cannibale ? Un cannibale brillamment intelligent pardi! Et franchement, rien que pour la scène des porcs et de la cervelle on est obligé de le faire figurer dans cette liste.

J’espère que ces quelques suggestions cinématographiques vous auront mis en appétit. Nous vous rappelons que Grave, dont notre critique est à lire ici, est sorti dans les salles françaises mercredi dernier, donc si vous n’êtes pas rassasié après un tel menu, n’hésitez pas et foncez au cinéma pour prendre le dessert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *